6ème concours mondial amateur du meilleur gâteau breton

Au programme de cette sixième édition :
15h : spectacle Simon Cojean «100 % Beurre Salé» – ONE BREIZH SHOW
Tarif : 10,50 € – Réservations : www.simoncojean.bzh/spectacles/beurre-sale

17h : finale du Concours mondial du gâteau Breton
Réservations : Librairie Sillage à Ploemeur, Coop Breizh à Lorient, Emglev bro an Oriant : emglev@ebo.bzh

La Confrérie organise tous les deux ans un Concours mondial amateur du meilleur gâteau breton. Le 15 novembre dernier devait avoir lieu le sixième concours, celui-ci n’a malheureusement pas pu se tenir du fait des conditions sanitaires et du confinement.

Rendez-vous donc le 28 novembre 2021, à Océanis pour cette sixième édition.

 

C’est quoi le Gâteau breton ?

Le Gâteau breton est un gâteau non moelleux, avec une croûte bien dorée, sur laquelle on a dessiné des croisillons à l’aide d’une fourchette à trois dents, dessin qui servira de guide pour découper les parts de gâteaux en losanges.

Sa texture très friable et sablée se rapproche de celle du Palet breton, de 12 cm à 25 cm de diamètre pour une épaisseur de 3 à 4 cm. Ce gros biscuit est plat et rond avec une surface jaune brillante. Il est dense avec une texture interne granuleuse et jaune (jaune d’œuf et beurre en étant les principaux ingrédients).

Il est composé d’environ 41 % de farine de blé type 55, 25 % de beurre salé ou demi-sel – à l’époque de sa création il n’y avait que du beurre salé – 20 % de sucre cristal, 12 % de jaunes d’œufs, il peut être parfois légèrement aromatisé (rhum, vanille, bergamote, fleur d’oranger, etc.) Il existe autant de recettes que de pâtissiers. Mais les ingrédients restent toujours les mêmes, seules les proportions de chaque ingrédient varient, et également, la mise en œuvre de la recette.

Le Gâteau breton doit contenir au minimum 20 % de beurre pour être considéré comme tel. Dans tous les cas, il régalera petits et grands, surtout si on arrive à le laisser reposer au moins un jour ou deux (voir plus)après la cuisson pour encore mieux l’apprécier.